Veille d'actualités "Risques & Gouvernance" par Arengi - décembre 2015

arengiID-RVB-VECTO-


 

A propos

Chaque mois depuis plus de 3 ans, Arengi, membre partenaire de l’IFA  prépare pour les adhérents de  l'IFA une  une sélection des actualités  vues sur le web, réalisée à l’aide de l’outil de veille collaboratif NETVIBES.

www.arengi.fr

A LA UNE

La gestion du risque de radicalisation religieuse par les entreprises

Comment ne pas évoquer à la Une l’actualité tragique des attentats du 13 novembre dernier et leurs implications éventuelles pour les entreprises.

En effet, parmi certaines des interrogations mises en lumière, émerge la thématique de la prise en compte d’une communautarisation croissante, parfois observée au sein de certaines entreprises. Si Air France, Aéroport de Paris et la RATP ont entre autres été citées comme confrontées à cette problématique, le baromètre de l’Ofre (Observatoire du fait religieux en entreprise) de mars 2015, souligne qu’aujourd’hui une entreprise sur deux se sent concernée par ce sujet. Les événements récents soulignent surtout la difficulté de trouver des réponses ad hoc. Entre le souhait de maintenir une paix sociale au sein de l’entreprise et les dérives possibles en lien avec une stigmatisation, la marge de manœuvre des entreprises se révèle  étroite et  complexe en raison de certains dispositifs législatifs. Retrouvez dans ces deux articles les questions que certaines sociétés se posent et leur expérience quotidienne dans ce domaine ainsi que l’analyse d’un consultant-formateur spécialisé sur les questions de religion et de laïcité sur le lieu de travail.

Dans ce contexte particulier, toute l’équipe Arengi vous souhaite néanmoins d’excellentes fêtes de fin d’année.

Religion sur le lieu de travail, les entreprises mal à l’aise face à la pression
Les entreprises face au risque de radicalisation islamiste

LES RISQUES DU MOMENT

Attentats : coup de projecteur sur la sécurité des 1200 sites Seveso en France

En investissant dans des mesures de protection physique pour les contrôles d’accès et la vidéo protection, ou en contractualisant avec des services de sécurité privée, les sites Seveso à risques ont fait beaucoup pour renforcer leur sécurité. Pour répondre encore mieux à la menace, l’Union des Industries Chimiques (UIC), demande par ailleurs de l’aide à l’Etat afin de prendre des mesures complémentaires. L’UIC plaide notamment pour un retrait d’Internet des données sur les produits et les stocks, et souligne les difficultés de gestion du personnel en lien avec le placement en fichier S. L’article proposé souligne également la question du financement de ces mesures.

La sécurité des sites industriels en question après les attentats

Alertes en situation d’urgence : 2 normes ISO pour avoir les bons réflexes

Dans un contexte de danger constant, il est  important que les personnes exposées à un risque (catastrophe naturelle, attentats, …) puissent avoir une compréhension rapide et appropriée du niveau et de la nature de l’urgence, à laquelle elles doivent faire face. Afin d’aider les organismes chargés d’alerter la population, deux normes ISO ont été publiées :  

ISO 22322:2015, Sécurité sociétale – Gestion des urgences – Mises en garde de la population et

ISO 22324:2015, Sécurité sociétale – Gestion des urgences – Lignes directrices relatives aux alertes à code couleur.

 

Pour connaître la portée et les grandes lignes des nouvelles normes :

Améliorer les alertes en cas de situation d’urgence

REFLEXION ET ANALYSE RISQUE

Devoir de vigilance : de la théorie aux (bonnes) pratiques

Malgré le rejet en deuxième lecture du texte sur le devoir de vigilance, la question de la responsabilité des entreprises vis-à-vis de leur chaîne de sous-traitance reste actuelle.

Il s’agit de ne pas limiter l’analyse des risques aux fournisseurs de 1er rang, mais d’être capable de mettre en place une chaîne de valeur avec un effet de cascade des bonnes pratiques, chaque entreprise devant imposer à ses fournisseurs ou sous-traitants une analyse de risques assortie de plans d’actions. Plus facile à dire qu’à faire, d’autant qu’en analysant le contexte réglementaire international, on s’aperçoit que, même si elle répond à des enjeux majeurs, la proposition de loi sur la vigilance est difficilement applicable, car elle a la particularité de concerner un large panel de thèmes (libertés fondamentales, dommages corporels, environnement, …), à la différence des réglementations étrangères, davantage ciblées. 

Retrouvez cet article sur : 

Devoir de vigilance : « Il faut créer un effet de cascade dans la chaîne de valeur »

 

ACTUALITE ET TENDANCE GOUVERNANCE

Quand les administrateurs indépendants font reconnaitre leur… indépendance.

Le monde discret des conseils nous a fait oublier que les administrateurs indépendants représentent  souvent la moitié de  cette instance et qu’ils sont souvent incarnés par des personnalités fortes, notamment d’ex-dirigeants des fleurons des marchés. Dans le cas Renault, la récente prise de position des administrateurs indépendants a réaffirmé que leur parole pouvait être plus influente que ce à quoi la direction ou les actionnaires étaient habitués. A la lumière de ce cas récent, retrouvez dans cet article une réflexion sur la notion d’indépendance.

Pour accéder à l’article :

Quand les administrateurs indépendants font entendre leur voix

 

REFLEXIONS SUR LA GOUVERNANCE

Inégalités hommes/femmes : un progrès… au ralenti

Un récent rapport du World Economic Forum, comparant 145 pays a estimé à 118 ans le temps nécessaire pour réduire le fossé qui sépare les hommes et les femmes ! L’étude souligne que certes l’écart diminue, mais de plus en plus lentement.  Si celui-ci est presque nul en matière d’éducation et de santé, il est encore très marqué dans le monde économique et politique.

En observant les mesures prises par les pays modèles, l’instauration de quotas pourrait être la stratégie la plus efficace sur le long terme. 

 

Pour consulter l’article :

Inégalités hommes/femmes : il faudrait encore 118 ans pour combler l'écart économique

Pour consulter le rapport:

The Global Gender Gap Index 2015

 

L’AMF milite pour la transparence des rémunérations des dirigeants

Les sommes que perçoivent les dirigeants français créent parfois des remous au sein de l’opinion publique. Les réactions aux primes de départ de Michel Combes (Alcatel-Lucent) ou encore Bruno Lafont (Lafarge) en sont un exemple. Afin de limiter les polémiques l’Autorité des marchés financiers (AMF) recommande aux entreprises de diffuser un communiqué sur la totalité des rémunérations perçues par leurs dirigeants : fixes et variables, de départ ou de non-concurrence.

L’AFM préconise également une révision du code AFEP-MEDEF, voire même un encadrement des sommes versées.

 

Pour plus d’informations sur le sujet :

L’AFM veut plus de transparence lors du départ d’un dirigeant

 

POUR ALLER PLUS LOIN

Les leçons managériales de l’Empire Galactique

Notre insolite de la saison s’inspire de l’actualité cinématographique. Un clin d’œil à Star Wars dans Forbes pour une analyse des erreurs de gouvernance basée sur la peur menée par Dark Vador et l’Empereur Palpatine. Obsédés par deux seuls objectifs, attirer Luke Skywalker du côté obscur de la force et détruire la rébellion, ils n’ont pas su répartir le pouvoir sur plusieurs personnes, ni le transmettre par des plans de succession ou des incitations à s’investir et se responsabiliser dans l’organisation. Les erreurs ont été punies plutôt qu’analysées pour en tirer les bénéfices d’une amélioration continue et d’une meilleure flexibilité. Du premier degré et du bon sens pour la victoire de l’Alliance Rebelle.

Retrouvez l’analyse et le montage vidéo de Forbes :

Five leadership mistakes of the galactic empire