L’administrateur d’une filiale se trouve dans une situation sensiblement différente de celui d’une société mère ou d’une société indépendante. Il est un acteur essentiel de la gouvernance interne du groupe.

Outre les règles et bonnes pratiques auxquelles sont soumis tous les administrateurs (Cf la Charte de l’administrateur) il s’agit pour lui de  :

a) veiller au respect de la réglementation locale et au règlement intérieur du conseil ;

b) rendre compte  notamment des risques identifiés dans la filiale ;

c) veiller à l’alignement des intérêts entre le groupe et la filiale ;

d) contribuer à la mise en œuvre des politiques du groupe  : la stratégie, les objectifs financiers, la politique sociale et environnementale ;

e) veiller au déploiement des politiques du groupe applicables à la filiale, par exemple  : opérations d’acquisition ou vente d’actifs, investissements industriels.., les systèmes d’information et procédures (consolidation par exemple), les demandes de reporting standard (gestion des risques, hygiène et sécurité, reporting financier et extra financier…), les procédures Ressources Humaines (en particulier la rémunération des dirigeants mandataires sociaux), ainsi que les procédures et règles en matière de déontologie et de conformité.

En résumé, il a comme tout bon administrateur une mission de diligence et de vigilance au profit du groupe et de sa filiale.