Professionnalisme, loyauté et indépendance permettent à l’administrateur d’exercer ses fonctions :

- Le professionnalisme signifie engagement, assiduité et participation aux débats du conseil. A cet égard, on peut distinguer deux types de profil : d’une part, le professionnel des métiers de l’entreprise, de son secteur, de ses marchés et, d’autre part, celui qui jouit d’une expertise particulière dans les domaines comptables, financiers, juridiques, de relations humaines ou de management. Dans les PME, ce second profil se révèle être un apport essentiel auprès des dirigeants.

- La loyauté implique que l’administrateur doit prévenir et éviter toute situation de conflits d’intérêts. Il privilégie l’intérêt social de l’entreprise et accepte l’unité et la collégialité du conseil dont il est membre. Sa relation avec les dirigeants exécutifs doit s’exercer sans concession mais avec compréhension et volonté constructive.

- L’indépendance, pour l’IFA est avant tout affaire de comportement. Schématiquement, cela signifie que l’administrateur a le droit et le devoir d’exprimer une opinion qu’il s’est forgée. Lorsqu’il se trouve en désaccord grave et persistant avec la direction exécutive de l’entreprise ou avec son conseil, il a le devoir de démissionner.