Le Say on Pay correspond au vote des actionnaires en Assemblée générale sur la politique et/ou les différents éléments de rémunération des dirigeants mandataires sociaux (exécutifs et/ou non exécutifs).

Le Royaume-Uni, précurseur en la matière, a Introduit le concept du Say on Pay en 2001. Depuis, il a été adopté dans de nombreux pays, dont une quinzaine de pays européens. Les modalités de la procédure de vote des actionnaires varient donc selon les pays – se référer au rapport de l’IFA intitulé « Say on Pay – Comparaisons internationales et bonnes pratiques » (novembre 2013).