AV EVE2-

Julien SAUVAGNAT, Lauréat du Prix de la recherche en gouvernance en 2013 pour sa thèse en Sciences économiques : "Essays in Corporate Finance and Competition Policy", soutenue le 27 septembre 2013 à l'Université de Toulouse, sous la direction des Professeurs Patrick REY et Augustin Landier.

Pour contacter l'auteur : juliensauvagnat@free.fr

Mes travaux comportent deux essais en gouvernance d’entreprise. Le premier chapitre s'intéresse à l'interaction entre la discipline exercée par les acquisitions et le niveau de tangibilité des actifs des entreprises. Les résultats empiriques montrent que l’effet négatif sur la performance d’un affaiblissement de la discipline exercée par les acquisitions (mesuré par la présence de défenses ou de lois anti-OPA) est atténué de manière significative pour les entreprises détenant une fraction élevée d’actifs tangibles. Sachant que ces entreprises ont un niveau d’endettement élevé, cela suggère que la menace de faillite exerce un effet disciplinaire sur les managers.

Le second chapitre propose une nouvelle mesure de gouvernance, fondée sur l’indépendance des cadres dirigeants vis-à-vis du PDG. A partir d’un panel d’entreprises américaines cotées, nous calculons la fraction de cadres dirigeants qui ont rejoint l’entreprise avant que le PDG ne soit nommé à son poste. De manière très robuste, une fraction élevée de cadres dirigeants indépendants est associée à une meilleure performance opérationnelle, ainsi qu’à des rendements boursiers plus élevés à la suite d’une grande acquisition. Ces résultats suggèrent que la présence de cadres dirigeants indépendants agit comme un contre-pouvoir et impose une discipline forte sur le PDG.