Benjamin CHAPAS - Intérêt et gouvernement d’entreprise : une approche « with romance »

Publié dans la RFGE 15 

Résumé

En s’alignant sur le modèle anthropologique de l’homo oeconomicus, les théoriciens néolibéraux défendent une conception réductrice du gouvernement d’entreprise, considéré comme un ensemble de techniques de gestion dont la seule fonction est de prévenir les comportements opportunistes des individus. Contre cette « gloomy vision », nous montrons que le gouvernement d’entreprise pourrait être conçu sous une forme plus positive si l’on renouait avec une conception de l’individu comme être social. Laquelle est riche de promesses dans la mesure où elle permet de donner corps à l’idée selon laquelle le bon gouvernement est celui qui permet à chaque individu de prendre part aux décisions qui le concernent et/ou l’affectent en tant que membre d’une communauté.

Mots clés

Gouvernement d'entreprise

Individu

Intérêt

Participation

Etre social

Code JEL

A13 -B40 -D01