L'actu IFA de la gouvernance - semaine 40 (du 02/10 au 08/10/2017)

 

1- Nominations et mouvements

 

Accès réservés aux membres de l'IFA - Détails disponibles après connexion.

 

2- L'Actu de la semaine
(Exceptionnellement en accès libre cette semaine pour les non adhérents de l'IFA
 

Le Nobel d’économie attribué à Richard Thaler, théoricien de la finance comportementale
Le prix Nobel d’économie a été attribué, lundi 9 octobre, à l’Américain Richard H. Thaler, de l’université de Chicago, pour ses travaux sur les mécanismes psychologiques et sociaux à l’œuvre dans les décisions des consommateurs ou des investisseurs. Richard H. Thaler a montré comment certaines caractéristiques humaines, comme les limites de la rationalité et les préférences sociales, « affectent systématiquement les décisions individuelles et les orientations des marchés », a expliqué Göran Hansson, le secrétaire général de l’Académie royale des sciences de Suède qui décerne le prix.
Diplômé de l’université de Rochester (Etats-UNis), Richard H. Thaler a notamment théorisé le concept de « comptabilité mentale » expliquant la façon dont les individus « simplifient la prise de décision en matière financière, en créant des cases séparées dans leur tête, en se concentrant sur l’impact de chaque décision individuelle plutôt que sur l’effet global », selon l’académie, qui a poursuivi : « Il a aussi montré combien l’aversion aux pertes peut expliquer pourquoi les individus accordent une plus grande valeur à une chose s’ils la possède que s’ils ne la possèdent pas », un phénomène appelé « l’aversion à la dépossession », a poursuivi l’académie.
Le Monde – Le 09/10/2017

Et si les fonds activistes devenaient constructifs
« L'activisme est aussi dangereux à l'âme que l'indolence » a écrit Gilbert Cesbron. Dangereux parce que les méthodes des activistes sont souvent brutales. Ils organisent de multiples campagnes médiatiques pour accentuer la pression sur les dirigeants et n'hésitent pas à se livrer à une guerre de tranchées judiciaire contre les entreprises cotées. Dangereux aussi parce qu'ils poursuivent des objectifs financiers individuels, court-termistes - bien qu'ils s'en défendent -, souvent inconciliables avec l'intérêt de l'entreprise, de ses salariés et des autres actionnaires.
Les activistes privilégient, en effet, le profit du moment par rapport à la rentabilité différée, l'immédiateté par rapport à la construction de l'avenir. Ils font vivre les dirigeants dans l'angoisse, paralysent leurs actions et inquiètent les salariés, qui sont d'ailleurs les derniers à découvrir la menace. N'oublions pas l'exemple de la compagnie aérienne américaine TWA qui ne s'est pas remise des attaques de Carl Icahn qui, lui, aurait empoché près de 500 millions de dollars.
Pour autant, il faut sans doute nuancer, voire relativiser. Gordon Gekko, incarné par Michael Douglas dans le film Wall Street, ne disait-il pas dès 1987 « le rôle des actionnaires activistes est de bousculer l'immobilisme des dirigeants ». Il est d 'ailleurs établi, selon l'étude publiée par le professeur L.A. Bebchuk de Harvard, que les performances opérationnelles de l'entreprise peuvent s'améliorer dans les cinq années qui suivent les campagnes des activistes. 
Les Echos – Le 08/10/2017

Transmettre une ETI, un enjeu capital
Le groupe fondé à Bar-sur-Loup (Alpes-Maritimes) par Victor Mane en 1871 est un poids lourd de la fabrication d'arômes alimentaires et de compositions pour parfums (numéro 6 mondial). Il compte 5.100 salariés au total, avec un chiffre d'affaires consolidé de 1,058 milliard d'euros, dont 92 % réalisés à l'international. Présidé par Jean Mane (quatrième génération), qui a prévu de se retirer en 2021, le groupe se prépare à fêter ses 150 ans et intègre en son sein quatre membres de la cinquième génération, dont Samantha Mane, sa fille aînée, actuelle directrice de la zone EMEA.
Les Echos – Le 09/10/2017

Mixité femmes-hommes : les 6 mesures qui fonctionnent en entreprise
Le nombre de femmes dans les Comités exécutifs et à tous les niveaux managériaux stagne depuis plusieurs années. À titre d'exemple, dans les 100 plus grandes sociétés européennes, les comités exécutifs sont composés à 89% d'hommes (83%aux États-Unis) (*). Un constat inquiétant tant les « mesures mixité » mises en place au sein des entreprises françaises sont nombreuses.
Des processus inadaptés à l'inclusion des femmes (recrutement, âge de sélection des hauts potentiels, etc.), ainsi que des résistances au changement chez les hommes, et chez les femmes elles-mêmes, expliquent pour partie cette stagnation. Mais il faut aussi se pencher sur les détails de la mise en œuvre réelle de ces « mesures mixité », qui quand ils ne sont pas suffisamment définis peuvent mener à des erreurs d'application puis à des effets contre-productifs.
La tribune – Le 05/10/2017

Carlos Ghosn : La gouvernance est un outil de performance
Pour assurer leur croissance, les entreprises familiales devraient s'inspirer des pratiques de bonne gouvernance des grands groupes internationaux : tel est le message qu'a voulu transmettre Carlos Ghosn, le PDG de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, lors d'une conférence organisée lundi soir à l'École supérieure des affaires (ESA).
M. Ghosn a commencé par exposer les grands principes de bonne gouvernance en vigueur au sein de l'Alliance, devenue numéro un mondial de l'automobile, avant d'échanger plus longuement avec des entrepreneurs et des professionnels locaux sur la nécessité d'appliquer ces principes au management des entreprises familiales. Celles-ci constituent plus de 90 % du tissu entrepreneurial libanais.
« La gouvernance telle que nous la concevons au sein de l'Alliance n'est pas une fin en soi, mais un outil nécessaire au fonctionnement et à la performance du groupe », a déclaré M. Ghosn.
L’Orient le jour – Le 04/11/2017

UK : IoD third edition of the annual Good Governance Report
On 10 October the IoD will launch the third edition of the annual Good Governance Report in partnership with Cass Business School.
The Good Governance Report (“The Good Governance Initiative”) is the IoD’s flagship corporate governance publication which publicly ranks the FTSE 100 based on their corporate governance performance. Each year the report sets out the findings from extensive research into the measurement of corporate governance in UK-listed companies. Its purpose is to encourage the study of good governance among UK companies and stimulates public debate on the importance of corporate governance in rebuilding the reputation of the UK business community.
The purpose of this project is to reignite the governance debate by leading it away from the compliance approach to corporate governance that has become widespread in recent years. Our novel approach is to combine traditional governance indicators with a measure of the quality of corporate governance as perceived by stakeholders.
IOD

 

3- Rapports, études, guides, etc.

 

Accès réservé aux membres de l'IFA - Détails disponibles après connexion.

 

4 - La recherche en gouvernance

 

Accès réservés aux membres de l'IFA - Détails disponibles après connexion.

Accès réservés aux membres de l'IFA - Détails disponibles après connexion.

Consultez toutes les "Actu IFA de la gouvernance" !