Veille d'actualités "Risques & Gouvernance" par Arengi - septembre 2016

arengiID-RVB-VECTO-


 

A propos

Chaque mois depuis plus de 3 ans, Arengi, membre partenaire de l’IFA  prépare pour les adhérents de  l'IFA une  une sélection des actualités  vues sur le web, réalisée à l’aide de l’outil de veille collaboratif NETVIBES.

www.arengi.fr

A la une

 

Fuite de données : un risque réel pour les entreprises

Fin août, l’entreprise française DCNS, acteur du secteur de la défense,  a été victime d’une fuite de données sensibles relatives à l’un de ses sous-marins. Intervenue quelques semaines avant la conclusion d’un contrat à plusieurs milliards d’euros avec le gouvernement australien, les documents publiés par The Australian ont été jugés « sensibles mais non critiques et non confidentiels ». Ils mettent néanmoins en lumière un risque auquel les entreprises sont de plus en plus confrontées.

En lien avec cette thématique, le journal Le Monde a publié fin septembre une liste des principales entreprises victimes de vols de données personnelles depuis 2013. On y retrouve des acteurs économiques de premier plan tels que LinkedIn, Yahoo, Dropbox ou encore Orange.

Apprendre à travailler en vigilance maximale

Les principaux vols de données personnelles depuis 2013

 

Les risques du moment, analyse et réflexion

Réchauffement climatique, une menace pour l’armée américaine

Un groupe de travail composé de militaires américains et d’experts de la sécurité s’est penché sur la question des retombées du réchauffement climatique sur l’armée. Leur verdict est sans appel, le changement climatique représente un risque majeur pour les bases militaires et la sécurité internationale. Parmi les exemples mis en avant, le risque d’inondation provoqué par la fonte des glaces et l’augmentation prévisible du niveau de la mer est particulièrement préoccupant, eu égard au nombre important de bases d’entrainement et d’intervention se trouvant à proximité de plans d’eau.

Pour le Département de la Défense américain le changement climatique est dorénavant considéré comme un multiplicateur de risques. Aussi le Pentagone préconise-t-il désormais la prise en compte du climat dans le déploiement des troupes ou encore dans le test des équipements. 

Military experts say climate change poses ‘significant risk’ to security

 

Communication sur les risques et appréciation des risques par les analystes/investisseurs

L’Observatoire de la Communication Financière (OCF) s’est intéressé en juillet dernier aux tendances et perceptions en matière de communication sur les risques.

Conscientes de l’importance du sujet et en réponse aux exigences de l’AMF, les entreprises publient annuellement dans leur rapport de gestion un chapitre entier (dit Facteurs de risques) dédié aux risques et à leur gestion. L’enquête de l’OCF révèle que si 87% des analystes et investisseurs prennent connaissance de cette information, seul un tiers des lecteurs la juge satisfaisante. Considérée notamment comme trop standardisée et incomplète, elle conduit les analystes et investisseurs à se tourner directement vers les émetteurs pour obtenir des explications ou informations complémentaires.

L’OCF conclut, que même si la communication sur les risques se fait majoritairement par contact direct entre entreprises et analystes/investisseurs, l’ensemble des informations récoltées permet aux intéressés une bonne appréciation des sujets.

Communication sur les risques : prime aux contacts directs

Comment la communication financière parle-t-elle des risques ?  

 

Focus sur les 10 percées technologiques de 2016

Le MIT Technology Review propose une revue des dix plus impressionnantes percées technologiques observées cette année. Parmi les exemples cités, on trouve l’ingénierie immunitaire qui permet des progrès colossaux dans le domaine du traitement du cancer, les fusées réutilisables développées simultanément par deux entrepreneurs de renom Jeff Bezons (Amazone) et Elon Musk (Telsa) ou encore des robots qui s’éduquent mutuellement ! D’autres, tout aussi impressionnantes, peuvent comporter des risques d’ordre éthique, comme les changements génétiques des plantes pour les rendre plus résistantes aux maladies et intempéries ou encore le super marché de l’ADN (DNA App Store), un magasin en ligne qui vous fournit des informations sur vos prédispositions et risques de santé en étudiant votre ADN.

10 Breaktrought Technologies

 

Actualité gouvernance, réflexion et tendance

Membres experts dans un Conseil d’Administration: quel impact sur la stratégie ?

Une première étude focalisée sur le secteur bancaire, conduite par la Harvard Business School, et publiée par l’Academy of Management Journal étudie l’impact sur la stratégie des entreprises d’un conseil d’administration composé en majorité d’experts métiers ou secteurs. Trois tendances émergent: ces profils semblent moins flexibles, trop confiants et moins ouverts aux discussions et aux échanges. Si à première vue, cela n’a pas d’impact sur les profits réalisés par l’entreprise, en y regardant de plus près on remarque que les banques évoluant sur des marchés incertains et atypiques ont plus de chances de réussir si leurs conseils panachent des profils variés, experts et non experts. Ce phénomène s’expliquerait notamment par le fait que ses experts sont plus à l’aise et efficaces dans des environnements connus et stables.

When having too many experts on the Board backfires

 

Gouvernance : quelle alternative au code AFEP MEDEF ?

On parle souvent du code AFEP MEDEF en tant que référence des bonnes pratiques de gouvernance à mettre en place pour les grandes sociétés, mais comment ne pas évoquer le code Middlenext qui vient de faire peau neuve. Destiné aux sociétés de taille intermédiaire (ETI), ce code s’enrichit afin de s’adapter aux évolutions du marché et de mieux accompagner les quelques 200 ETI qui s’y réfèrent déjà. Il se dote ainsi d’une nouvelle structure composée de dix-huit points de vigilance (dont un sur l’exemplarité des membres) et de trois nouvelles recommandations à portée réglementaire (dont une sur la prise en compte du vote minoritaire).

Gouvernance : y a-t-il une vie en dehors du code AFEP MEDEF ?

 

Bâtir un conseil d’administration fort

Le cabinet de conseil international McKinsey & Company vient de publier un guide de bonnes pratiques à destination des dirigeants d’entreprises pour les guider dans la constitution d’un conseil d’administration fort.

Le rapport met l’accent sur quatre leviers essentiels : la portée du conseil, la responsabilité des membres, leur engagement ainsi que leur confiance dans les mesures adoptées. Parmi les recommandations formulées : passer davantage de temps sur les questions de stratégie de l’entreprise. En effet, une collaboration entre dirigeants et président du conseil contribue à l’installation d’un « climat stratégique » durable, non motivé par des profits à court terme. Autre enseignement, pour être efficace, un conseil d’administration doit être composé de membres ambitieux, expérimentés, dotés d’une vision de l’avenir et ayant des objectifs clairement définis.

Consultez l’intégralité de l’étude ici : The CEO guide to boards

 

Pour aller plus loin

Daft Punk : un exemple de leadership par l’humilité

Gerard Karsenti, PDG de Helwett Pckard France et professeur à HEC développe dans son livre « Leaders du troisième type » l’idée que l’humilité est la qualité indispensable pour les leaders de demain. Inspiré du groupe français Daft Punk, qui a connu un succès mondial tout se préservant des travers de la surmédiatisation, Karseti imagine les qualités requises pour être le leader de demain : un savant mélange de narcissisme et d’humilité ! Au premier abord, cela peut sembler contradictoire, mais l’humilité, souvent  perçue comme une faiblesse est en réalité un signe de lucidité sur le monde. L’associer à un comportement narcissique-productif fera peut-être de vous le leader de demain !

Leader de demain : le modèle Daft Punk ou le triomphe de l’humilité