pmeeti succession2010-

L’Institut Français des Administrateurs soucieux de bien aider la gouvernance dans les entreprises et d’accroître le rôle des administrateurs dans les petites et moyennes entreprises, a créé en 2005 un premier groupe de travail qui a publié un rapport sur le thème «gouvernance dans les PME-PMI patrimoniales : un nouveau modèle à construire ».

Fort de cette expérience, l’IFA a souhaité prolonger ses travaux sur les moyennes entreprises (PME ou ETI ) en traitant l’un des sujets primordiaux pour les entreprises : le rôle des administrateurs (indépendants ou patrimoniaux) dans les situations de transmission, succession, mutation.

Il s’agit dans ce deuxième ouvrage consacré aux entreprises moyennes (PME ou ETI) d’analyser ces problématiques et de les présenter, sous forme très synthétique, de recommandations pratiques et concrètes (en suivant la même présentation que dans le rapport du 1er groupe de travail), sous forme de FICHES TYPES reprenant par thème abordé :
• La problématique
• Les recommandations essentielles
• Le mode opératoire
• Les bonnes pratiques et des témoignages.

Cette volonté d’être clair, concis et facile d’emploi fait émerger directement les principes et méthodes que nous érigeons en recommandations. Ces simplifications apparentes n’occultent pas les dimensions affectives et émotives d’un tel sujet. Au sein de la PME personnelle, de l’entreprise familiale ou patrimoniale, nous touchons avec ce sujet de la transmission, succession, mutation à la dimension humaine et aux valeurs fortes qui en font souvent le ciment. Le parti pris rédactionnel de nos fiches : problématique, recommandations, mode opératoire, bonnes pratiques trouve sa pleine dimension didactique dans les exemples ou les situations vécues présentés en fin de fiches. Ces témoignages volontairement anonymes et parfois simplifiés pour une meilleure compréhension, illustrent bien qu’au cours du processus, a priori rationnel de la transmission, succession ou mutation, viennent se greffer des valeurs et des sentiments forts tout à fait légitimes et honorables.

L’administrateur confronté à ces situations devra, bien évidemment, s’en imprégner et en tenir compte en proposant un timing adapté. Très souvent, le respect de cette dimension entraînera un allongement du temps nécessaire au processus, et permettra à chacun des impliqués de suivre un rythme personnalisé.

Ces processus de transmission, succession ou mutation sont complexes comme toute affaire humaine. L’anticipation et la professionnalisation sont des attitudes et comportements favorables à la conduite de ces changements majeurs. Pour ce faire, l’administrateur indépendant, membre à part entière de la gouvernance de l’entreprise, pourra s’inspirer de ce guide de bonnes pratiques.


Daniel Bracquart - Hugues Dalle - Jérôme Frantz