Baromètre IFA-Ethics&Boards de la composition des conseils – édition 2020

Les AG 2020 organisées dans des conditions exceptionnelles révèlent que le fonctionnement des conseils du SBF 120 est en constante amélioration et que la gouvernance française se positionne toujours dans les meilleurs standards internationaux.

Il est constaté qu’un an après son entrée en vigueur, la loi Pacte a un impact avéré sur la gouvernance et les conseils :

La composition des conseils affiche une plus grande diversité

. La représentation des salariés est deux fois plus importante qu’en 2015 et atteint 14% en 2020

. La mixité est maintenant exemplaire (45,6% de femmes) mais des efforts restent à faire pour faire progresser la féminisation des comex (21%) ainsi que des représentants des salariés (36%).

. La France se distingue par un bon équilibre entre générations : moyenne d’âge de 58,7 ans et plus de 3% de membres de moins de 40 ans

. La France se singularise par une forte ouverture aux profils internationaux : plus de 30% d’internationaux dans les conseils français contre 26% en Allemagne et 15,2 % aux Etats-Unis

– La RSE prend place dans l’agenda des conseils avec un nombre de comités en charge de la RSE doublé depuis 2015

– Le ratio d’équité des dirigeants est aujourd’hui publié par 85% des sociétés

Les tendances constatées au cours des dernières années se confirment et le fonctionnement des conseils est en amélioration constante

– Le taux d’indépendance moyen des administrateurs est conséquent et se stabilise à 60%

– Le mode fonctions dissociées, majoritaire depuis quelques années, est en progrès constant (61% de conseils)

– La taille moyenne des conseils reste stable avec 12,4 personnes

– Les conseils se réunissent en moyenne 9 fois par an et l’assiduité, en progression, dépasse les 90%

– L’ancienneté moyenne reste stable à 6 ans

Ces dernières évolutions confirment que la France se positionne dans les meilleurs standards internationaux

« Notre baromètre s’inscrit dans un contexte historique. Malgré cela, les enseignements montrent que les entreprises de par l’évolution de leur gouvernance sont en bonne position pour affronter cette crise et surtout poser les jalons d’une relance ambitieuse » – Karine Dognin-Sauze, Déléguée Générale de l’IFA

« La gouvernance de l’ESG est désormais au centre de l’attention des parties prenantes. On observe en France une accélération de la prise en compte et de l’alignement des critères RSE. Le nombre de conseils du SBF 120 ayant un comité en charge de la RSE a plus que doublé depuis 2015, tandis que 85% des sociétés du CAC 40 intègrent des objectifs détaillés de RSE dans la politique de rémunération de leur CEO

pour 2020. La France est en avance en terme de gouvernance de l’ESG par rapport aux autres grands pays ». – Floriane de Saint Pierre, Présidente d’Ethics & Boards