L'actu IFA de la gouvernance - semaine 39 (du 24/09/2018 au 30/09/2018)

 

1- Nominations et mouvements

 

Accès réservés aux membres de l'IFA - Détails disponibles après connexion.

 

2- L'actu presse France

 

L’IFA invite coopératives et mutuelles à une autocritique de leur fonctionnement
L’IFA recommande 26 mesures, mettant en avant la primauté du sociétariat et la nécessité de cartographier la gouvernance et les modalités de prise de décision. Cinq ans après son guide de gouvernance des coopératives et mutuelles, l'Institut français des administrateurs (IFA) publie les «principes et bonnes pratiques d'une gouvernance originale et efficiente», à travers 26 recommandations. Alors que coopératives et mutuelles se sont de plus en plus constituées en groupe, elles ont besoin d'une gouvernance spécifique. Une nécessité face aux risques de conflits d'intérêts, économiques et de réputation, de cannibalisation par la filiale, et réglementaires, explique Etienne Pflimlin, président du groupe de travail. (…)
L’AGEGI, le 26/09/2018 : www.agefi.fr/gouvernance/actualites/quotidien/20180926/l-ifa-invite-cooperatives-mutuelles-a-autocritique-256975 

Trusted Family veut faciliter les échanges au sein des entreprises familiales
Le réseau social, destiné à développer la gouvernance et la communication au sein des entreprises, a été créé par deux représentants des « next gen ».
Pas facile, aujourd'hui, de maintenir la cohésion familiale et de s'impliquer en tant qu'actionnaire dans l'entreprise familiale. Les jeunes générations sont de plus en plus souvent éclatées de par le monde, vivant parfois très loin du bassin historique de la famille comme du siège de l'entreprise familiale. Membre de la cinquième génération d'une société familiale belge leader mondial d'un secteur de niche, Edouard Thijssen en a fait personnellement l'expérience il y a quelques années. (…)
Les Echos, le 27/09/2018 : www.lesechos.fr/thema/0302276794668-trusted-family-veut-faciliter-les-echanges-au-sein-des-entreprises-familiales-2208836.php 

Les investisseurs valorisent-ils l’éthique de l’entreprise ou la performance économique liée ?
Selon un sondage récent, 68 % des Français sont prêts à payer plus cher un produit équitable. Mais qu’en est-il pour les investisseurs ? Sont-ils prêts à valoriser une entreprise adoptant un comportement socialement responsable ? Et, si oui, pour quelle raison ? Depuis une trentaine d’années, la littérature académique s’est largement penchée sur le lien entre performance sociale et valeur boursière. Les résultats d’études empiriques sur des données de marché ne sont pas convergents mais semblent montrer que certains aspects de la responsabilité sociale peuvent être positivement valorisés.
Une question centrale n’est cependant toujours pas tranchée. Les investisseurs valorisent-ils la responsabilité sociale pour elle-même ou parce qu’elle permet en fin de compte à l’entreprise d’être plus performante ? Autrement dit, une entreprise est-elle valorisée pour son engagement éthique en soi ou parce que cette politique a pour conséquences des retombées financières intéressantes ?
The conversation, le 19/09/218 : theconversation.com/les-investisseurs-valorisent-ils-lethique-de-lentreprise-ou-la-performance-economique-liee-102944 

L’investissement Responsable dépasse les 1.000 milliards d’euros  
L'Association Française de la Gestion financière (AFG) publie pour la première fois les statistiques Investissement Responsable de la gestion d'actifs française, en collaboration avec le FIR à l'occasion de la Semaine de la Finance Responsable. Considéré comme un axe majeur par l'AFG, l'Investissement Responsable (IR) regroupe l'ensemble des approches des sociétés de gestion prenant en compte les critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance ESG. Au 31 décembre 2017, l'Investissement Responsable représente en France 1 081 milliards d'euros. Les sociétés de gestion françaises répondantes gèrent donc pour le compte de leurs clients près d'un tiers de leurs actifs en prenant en compte des critères ESG (…)
AFG, le 25/09/2018 : www.afg.asso.fr/wp-content/uploads/2018/09/2018_09_25_CP-Stat-IR.pdf 

La révolution tranquille de la responsabilité civile
Le gouvernement s'apprête à présenter au printemps un projet de loi généralisant l'amende civile. Les entreprises ont peur de dérives « à l'américaine ». Mais c'est surtout un pas supplémentaire dans l'indispensable modernisation de notre droit. Il y a eu les  class actions « à la française ». Puis, la réforme du droit des contrats avec l'introduction de la théorie de l'imprévision « à la française ». Plus récemment encore, le « deferred prosecution agreement » (DPA), « à la française », baptisé « convention judiciaire d'intérêt public » (CJIP) qui permet aux entreprises d'éviter le procès en payant une (lourde) amende. Voici bientôt les « punitive damages », « à la française », une amende civile qui imposera au justiciable de payer une amende civile s'il a commis une faute « lucrative » (sachant que celle-ci allait lui rapporter plus que la sanction possible). (…)
Les Echos, le 25/09/2018 : www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0302232750245-la-revolution-tranquille-de-la-responsabilite-civile-2208089.php 

Elon Musk ou les limites des patrons superstars
Tesla sans Elon Musk ? Longtemps inimaginable, la possibilité est devenue très réelle la semaine dernière lorsque le gendarme boursier américain a annoncé  poursuivre le PDG du fabricant de voitures électriques pour fraude. La peine réclamée - l'interdiction d'occuper un poste de dirigeant d'une entreprise cotée - a fait tanguer les marchés, le titre perdant 13 % en Bourse. Samedi, le patron de Tesla a évité le pire en se résolvant à signer un accord à l'amiable avec la SEC. Le milliardaire conserve son poste de directeur général mais  abandonne celui de président du conseil d'administration pour les trois prochaines années. L'épisode illustre les risques planant sur les entreprises liant leur sort à celui de leur fondateur. Steve Jobs avec Apple, Jeff Bezos avec Amazon, Mark Zuckerberg avec Facebook, Reed Hastings avec Netflix... La Silicon Valley a fait du créateur visionnaire un pilier indispensable du succès des entreprises les plus iconiques des deux dernières décennies. (…)
Les Echos, le 01/10/2018 : www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0302308041497-elon-musk-ou-les-limites-des-patrons-superstars-2209782.php

 

3- Réglementation

 

Accès réservé aux membres de l'IFA - Détails disponibles après connexion.

 

4 - ecoDa

 

Accès réservés aux membres de l'IFA - Détails disponibles après connexion.

 

5 - Recherche en gouvernance

 

Accès réservés aux membres de l'IFA - Détails disponibles après connexion.

Consultez toutes les "Actu IFA de la gouvernance" !