Denis Terrien dans l'Opinion :"Le risque de réputation a explosé avec la mondialisation et les réseaux sociaux"

Conscients de la nécessaire prise en compte des enjeux éthiques, sociaux et environnementaux dans les choix stratégiques des entreprises, les administrateurs s’emparent du risque de réputation, comme l’explique Denis Terrien, président de l’Institut Français des Administrateurs (IFA). Le risque de réputation fait-il partie des sujets auxquels les administrateurs sont sensibles ?


Oui, de toute évidence ! Le rôle des administrateurs est d’aider le dirigeant à mieux gérer l’entreprise, en s’assurant de la pertinence de la stratégie. Or, la globalisation et les nouvelles technologies ont rendu le monde plus complexe. De nouveaux risques sont apparus pour l’entreprise, au premier rang desquels le risque de réputation. Cette dernière peut être mise à mal suite à des causes internes peu ou mal gérées (par exemple, Boeing et le 737 MAX) ou à des causes externes à l’entreprise (par exemple, une cyberattaque) : l’image de marque peut être dégradée en quelques instants et les impacts vont alors se ressentir sur l’activité de l’entreprise le jour de la crise mais aussi dans le futur. Si le risque de réputation a toujours existé, il a réellement explosé avec la mondialisation et l’avènement des réseaux sociaux, qui permettent la diffusion rapide d’informations, vraies ou fausses, sur internet. (...)