Panorama des rapports intégrés publiés par les sociétés du SBF 120 en 2018

Quelles sont les tendances et les pratiques émergentes en matière de rapport intégré ? Pour le savoir, Deloitte a publié le 17 octobre 2018 une étude réalisée auprès des 36 sociétés du SBF 120 ayant publié un rapport intégré au titre de leur dernier exercice comptable.

Cover Panorama 2018 Deloitte-

Susciter, piloter, maîtriser les transformations

Le rapport intégré peut être défini comme une communication concise portant sur la manière dont la stratégie, la gouvernance, la performance et les perspectives de l’organisation la conduisent, compte tenu de son écosystème, à créer de la valeur dans le temps.

Le rapport intégré n’est pas un document obligatoire. Toutefois il constitue un bon moyen pour l’entreprise de communiquer sur ses fondamentaux, vis-à-vis de l’ensemble de ses parties prenantes, tout en les guidant vers les documents réglementaires plus détaillés qu’elle publie par ailleurs.

Notre analyse, réalisée en août 2018 sur la base des documents de communication annuels publiés par les sociétés du SBF 120 en 2018, s’est structurée autour des thématiques suivantes : méthodologie du rapport et lien avec les parties prenantes, business model, risques et opportunités, gouvernance, indicateurs de performance réalisée et objectifs, et connectivité.

Rapport pivot, centré sur les essentiels de l’entreprise et une conception élargie de la création de valeur, le rapport intégré s’impose progressivement comme un « meilleur rapport ».

Le choix des indicateurs financiers et extra-financiers (parfois qualifiés de « pré-financiers » car se traduisant tôt ou tard en impacts financiers) y revêt une importance stratégique pour rendre compte de la performance et des objectifs de l’entreprise.

Avec l’entrée en vigueur de la DPEF, le rapport intégré permet de repenser et dégager des synergies entre les communications annuelles tout en redonnant tout son sens et son utilité à l’information requise par les textes légaux et réglementaires.

Quelques chiffres clés :

  • 36 rapports intégrés ont été publiés au premier semestre 2018 (portant sur l’exercice 2017) par les sociétés du SBF 120, en progression de plus de 40 % par rapport à l’an passé
  • 13 rapports sont inclus dans le document de référence (ou rapport annuel à l’Assemblée Générale pour deux sociétés de droit étranger)
  • 23 ont choisi un rapport intégré autonome qui remplace souvent le rapport de développement durable ou le rapport annuel institutionnel (ou brochure corporate)
  • Les rapports comptent 54 pages en moyenne
  • 6% indiquent la validation du rapport par un organe de gouvernance