Appel à communication : « L’activisme des actionnaires dans tous ses états »

La Revue Française de Gouvernance d'Entreprise lance un appel à contributions pour un numéro spécial dédié à l’activisme actionnarial

L'activisme actionnarial reste un sujet d’actualité, comme en témoigne la récente éviction d’Emannuel Faber, patron de Danone, première société cotée à adopter le statut d’entreprise à mission. Ce départ forcé fait suite à la pression exercée par deux fonds activistes. L’intérêt actuel pour le sujet ne porte cependant pas seulement sur des cas individuels. En octobre 2019, la commission des finances s’était ainsi déjà penchée sur un rapport d’information sur l’activisme des actionnaires, et en 2020, l’AMF a pris l’initiative d’encadrer le risque d’un « hyperactivisme » en la matière en émettant un certain nombre de recommandations, ce qui montre que le processus d’engagement des actionnaires est étroitement lié au cadre normatif et réglementaire à différents niveaux (Charléty, 2018). L’activisme de certaines catégories d’actionnaires fait l’objet de nombreuses recherches depuis au moins trois décennies (Denes et al., 2017 ; Goranova et Ryan, 2014). Traditionnellement, ces travaux se focalisent sur un activisme actionnarial bien spécifique, celui exercé par des fonds d’investissement au sein de grandes entreprises cotées. Et cette recherche traditionnelle porte un intérêt particulier à l’impact de l’activisme sur la valeur actionnariale. Pourtant, les pratiques activistes ont pu connaître des changements au cours du temps (Denes et al., 2017 ; Girard et Le Maux, 2007) aussi bien en termes de motivation des activistes (l’objet pour lequel se mobilisent les activistes : valeur actionnariale, structures de gouvernance, enjeux sociaux et environnementaux, …) qu’en termes de catégories d’actionnaires impliqués, ces derniers ne formant pas une population homogène (Goranova et Ryan, 2014). Cela pose évidemment la question de la définition du concept ainsi que de ses différentes manifestations.

Ce numéro spéciale adopte une perspective volontairement large de ce qu’est l’activisme actionnarial (incluant par exemple la forme nouvelle et spécifique d'activisme des associations et ONG qui agissent au nom de ce qu'elles considèrent être le bien commun : protection de l'environnement, défense des droits de l'homme, égalité hommes/femmes, lutte contre l'évasion fiscale, etc.)  pour enrichir la discussion.
Nous invitons des contributions d’approches variées, aussi bien en termes disciplinaires (droit, économie, management, …) qu’en termes de types d’actionnaires (fonds de pension, hedge funds, minoritaires, fonds de private equity, business angels, …) et encore de types d’entreprises faisant l’objet d’un comportement actif des actionnaires (cotées ou non cotées, à maturité ou jeunes, …).

La liste de questions, non exclusive, ci-dessous aborde quelques sujets qui pourraient faire l’objet de contributions.

Quelle définition pour l’activisme actionnarial ? Quel lien/différence avec des concepts proches (engagement actionnarial, investissement « hands-on », …) ? Peut-on distinguer différents types d’activisme ? Quels sont les différents types d’actionnaires engagés (hedge funds, fonds de pension, investisseurs en capital de type fonds de LBO, capital-risqueurs, business angels, …)? Quels sont leurs intérêts respectifs ? Qu’est-ce qui fonde leur compétence à intervenir ? Quel est l’objet des actions activistes (création de valeur actionnariale, militantisme social et environnemental, …)? Quel est l’impact de l’activisme sur la/les valeur(s) créée(s) par l’entreprise ? Qu’est-ce qui déclenche l’activisme ? Comment se déroule un processus activiste ? Quel est le cadre légal et réglementaire ? Comment évolue-t-il au cours du temps avec quel résultat ? Dans le cas des investisseurs en capital intervenant dans de jeunes start-ups, peut-on parler d’un type d’activisme spécifique ?

Date limite de contribution : le 30 juin 2021

Contribution à envoyer à :  rfge@ifa-asso.com

>>> Téléchargez la note aux auteurs

Références

Charléty, P. (2018). L’activisme actionnarial dans l’assemblée générale : quels bénéfices pour les actionnaires et les entreprises ?. Revue d'économie financière, 2(2), 195-221. https://doi.org/10.3917/ecofi.130.0195
Denes, M. R., Karpoff, J. M., & McWilliams, V. B. (2017). Thirty years of shareholder activism: A survey of empirical research. Journal of Corporate Finance, 44, 405-424.
Girard, C., & Le Maux, J. (2007). De l'activisme à l'engagement actionnarial. Revue française de gouvernance d'entreprise, (1), 113-132.
Goranova, M., & Ryan, L. V. (2014). Shareholder activism: A multidisciplinary review. Journal of Management, 40(5), 1230-1268.

>>> Pour tout savoir sur la Revue Française de Gouvernance d'Entreprise