Etude Deloitte : Women in the boardroom - 6ème édition

Le rapport met en évidence les progrès (pas toujours fulgurants) réalisés par plus de 60 pays dans le monde pour accroître la diversité au sein de leurs conseils d’administration, et notamment pour augmenter le nombre de femmes siégeant à ces conseils.

Un double mouvement est observé.

  • D’une part, dans des pays comme l'Allemagne, l'Afrique du Sud, la Finlande et la Malaisie, la proportion de femmes au sein des conseils augmente de plus de 6% depuis notre étude de 2016. Le chemin parcouru dans ces pays est significatif.
  • Inversement, les taux de femmes siégeant aux conseils d’administration sont extrêmement bas dans un certain nombre de pays. Le Qatar et l’Arabie saoudite ont les taux les plus bas (0,6% et 0,7% respectivement). Plus inquiétant peut-être, certains pays régressent, comme la Grèce, où le nombre de femmes siégeant au conseil est en baisse de 5,9% depuis deux ans. Au Luxembourg, le nombre de sièges au conseil détenus par des femmes a diminué de près de 3%.
    Malgré une légère hausse de la moyenne mondiale (de 15% en 2016 à près de 17% aujourd'hui), seuls la Norvège, la France, la Suède, la Finlande, la Nouvelle-Zélande et la Belgique peuvent revendiquer des taux supérieurs à 30%.

Ce contenu est réservé aux adhérents…

A consulter également