Revenir à Actualités et agenda

L’IFA adopte sa nouvelle raison d'être, accueille de nouveaux administrateurs et présente son nouveau cap pour 2023

L’Institut Français des Administrateurs (IFA) organisait, le 16 septembre 2020,
l’Assemblée des Administratrices et Administrateurs (A2A). Un événement inédit qui associait deux temps
distincts : l’Assemblée Générale Mixte et la Journée Annuelle des Administrateurs 2020.

Lors de l’Assemblée Générale Mixte, après avoir fait le bilan d’une année 2019 exceptionnelle, les adhérents ont adopté la nouvelle raison d’être et ont élu de nouveaux membres au conseil d’administration.
La raison d’être, désormais inscrite dans les statuts de l’association fixe un cap durable pour l’avenir de l’IFA :
« Promouvoir une gouvernance responsable, créatrice de valeur durable, en veillant au bien commun, portée par
des administratrices et administrateurs engagés siégeant dans les conseils de toutes les formes d’organisations.»

 

L’IFA renouvelle son conseil d’administration avec l’entrée de plusieurs personnalités, alliant diversité
géographique et sectorielle, au service de cette nouvelle raison d’être :

– François Bouvard, administrateur de Devialet, Coorpacademy, Explain et Share, président du groupe Icam
– Angeles Garcia Poveda, présidente du conseil d’administration de Legrand
– Jean-Pierre Letartre, président d’Entreprises et cités et du groupe IRD, administrateur de Paprec et Loxam
– Yves Poivey, président d’Oxilia
– Sophie Stabile, administratrice d’Ingenico, URW, SPIE et Sodexo

Reconduit dans son mandat d’administrateur lors de l’AG, Denis Terrien, a été renouvelé comme président de l’IFA. François Bouvard et Guylaine Dièvre ont été nommés vice-présidents et Sophie Stabile trésorière lors du conseil d’administration qui a suivi.
Lors de l’Assemblée des Administratrices et Administrateurs 2020, suite aux témoignages d’acteurs engagés dans l’émergence d’une société plus responsable – Olivia Grégoire, secrétaire d’État chargée de l’économie sociale, solidaire et responsable, François Villeroy De Galhau, gouverneur de la Banque de France ainsi que celui de Pascal Cagni, président de Business France – , le débat s’est ouvert sur l’importance, plus essentielle que jamais, de la gouvernance des entreprises et des organisations, dans le contexte de crise sanitaire, économique, sociale et de leadership actuelle.

Karine Dognin Sauze, délégué générale a présenté la nouvelle stratégie a 3 ans pour que l’IFA soit force de proposition pour faire progresser la gouvernance responsable, créatrice de valeur durable, en veillant au bien commun. Les adhérents – dont de nombreux ont suivi une formation aux bonnes pratiques de la gouvernance – constituent un réseau de 4000 acteurs engagés.

L’intelligence collective issue des deux commissions, des six clubs et des trois groupes de travail se nourrit d’échanges de bonnes pratiques et de perspectives croisées d’un grand nombre d’acteurs d’horizons variés – fédérations professionnelles, institutions,grandes et petites entreprises cotées ou non cotés, associations, fondations -. L’ambition commune de tous ces acteurs est de produire des contributions à impact et d’animer le débat sur ce sujet central de la gouvernance au travers des hommes et des femmes qui s’engagent dans ce rôle d’administrateur au sein des différents types
d’organisations.

A propos de cette nouvelle étape pour l’IFA, Denis Terrien, son président, estime que : « Les administratrices et administrateurs doivent être garants, non seulement du développement à court et moyen terme, mais aussi des enjeux sur le temps long. Aussi, les enjeux à venir sont communs à ceux de l’entreprise et de la société en général.
Ils sont sociaux, environnementaux, et sociétaux. L’IFA, qui porte la voix des administrateurs, se devait également d’évoluer pour mieux aider ses membres à porter ces nouvelles considérations dans le débat public. »