Les premiers enseignements de l'enquête de l'IFA sur les enjeux climatiques

Visuel-enjeux-

L’enquête sur la prise en compte par les conseils d’administration des enjeux climatiques a été initiée en septembre 2019 par le  groupe de travail réuni par l’IFA autour de Françoise Malrieu. Les premiers résultats, analysés avec l'aide de Carbone4 ont été dévoilés à l'occasion de la J2A du 16 octobre 2019.

3 séries de questions ont été soumises aux adhérents de l'IFA :

  • Les impacts du changement climatique sur les entreprises
  • La prise en compte des enjeux climatiques par les entreprises
  • La prise en compte des enjeux climatiques par les conseil d’administration des entreprises

Cette enquête montre :

·       un fort ressenti de besoin d’information et de formation pour appréhender le risque mais également les opportunités que représente le changement climatique pour les entreprises.

·       une prise en compte encore faible des enjeux climatiques par les entreprises même si le risque est pressenti dans un horizon de court-terme et qu’il y a donc urgence

·       une conscience d’une exposition sectorielle aux enjeux climatiques très différenciée (énergie, transports sont souvent cités, ainsi que GAFA et textile) sans occulter le fait que tous les secteurs sont concernés

·       des impacts attendus qui proviendront en priorité de la demande des clients et des consommateurs ou de l’évolution de la réglementation bien avant les exigences des actionnaires et/ou investisseurs

·       Le changement climatique va impacter toutes les dimensions de l’activité de l’entreprise : finances, réputation, technique, sociale.

·       Les enjeux climatiques sont déclarés comme intégrés dans les processus de décision couvrant une réalité toutefois contrastée, du tri des déchets à l’intégration dans les choix stratégiques

·       Dans les directions opérationnelles de l’entreprise, les enjeux climatiques restent le plus souvent du ressort de la direction du développement durable. Directions  générales ou de la stratégie restent en retrait.

Ce sondage est un premier état des lieux qui sera approfondi par une série d’entretiens et d’auditions.

Le groupe de travail poursuit donc son travail sur ces enjeux et produira des recommandations qui seront présentés le 9 décembre dans le cadre d’une Matinale de l’IFA.

Quelques pistes de réflexion se dégagent d’ores et déjà :

-  La cartographie des risques reste l’outil principal d’analyse alors que l’examen des enjeux climatiques devrait être inclus dans la réflexion stratégique et validé par le conseil. Il reste de fortes marges de progrès en ce qui concerne le reporting sur l’exposition aux enjeux climatiques.

- Devrait passer d’un traitement direction développement durable au directeur général.

-  L’introduction d’objectifs climatiques dans la rémunération variable des dirigeants reste une pratique très minoritaire.

-  Experts, méthodes des scénarios recommandées par les organismes internationaux, agences de notations extra-financières sont encore peu utilisées par les entreprises.